France Bluegrass, 25 ans de Bluegrass... Times

Le magazine de France Bluegrass Musique Association vit le jour en 1996 sous le titre "Bluegrass !", puis devint le Bluegrass Times, aujourd'hui animé par François Robert. Voici quelques anciens articles, simples souvenirs ou à relire à la lumière d'aujourd'hui.

Mick Larie, c'est l'histoire d'un mec...

09-11-2021

Par François Robert

A Chateauvallon en 1976.
 A Chateauvallon en 1976. 

L’année 1947 a été une des plus difficiles de l’histoire de France, « l’année terrible ». Dans un pays partiellement détruit et ruiné, il y a encore des cartes de rationnement et les boulangeries sont fermées d’autorité 3 jours par semaine, faute de céréales. Et c’est le 8 février de cette année là que naît Mick Larie. A Châteauvallon, en 1976 Le début de l’aventure musicale, c’est en 1966 avec les Dunce’s.

Le chanteur n’est autre que Bashung. A côté de Mick, on retrouve Jeff, J. M. Tomasini, et à la guitare, celui qui après avoir été l’ami du lycée, va être l’incontournable compagnon de musique pendant de nombreuses années : Jean-Marie Redon. Cette formation joue des chansons de Bob Dylan, de Peter, Paul and Mary, de Woody Guthrie, des New Lost City Ramblers... C’est ce que l’on appelle un « Skiffle-group ».

Après la séparation du groupe, commence véritablement la grande aventure du Bluegrass. C’est l’époque de Centre Américain et du TMS Folk Center. En 1967, Mick et Jean-Marie fondent Bluegrass Flingou 37 1⁄2 avec Claude Lefebvre à la guitare et Eric Bouillet à la contrebasse. Nom atypique, (37 1⁄2 est la température moyenne du groupe), c’est l’époque des pionniers, des militants, cette musique étant peu développée en France. En 1969, ce groupe enregistre un disque. Nouvelle dissolution et Mick fonde le Fifteen String Band avec Claude Lefebvre et Christian d’Amato à la guitare, Jean Yves Lozac’h au banjo et Hervé de Sainte Foy à la contrebasse.

Nouvelle disparition et Mick intègre avec Jean-Marie les National Pigs, en 1971, formation qui devient rapidement le groupe Bluegrass Connection en 1972, à côté d’Eric Kristy à la guitare, Gilbert Caranhac au dobro et Hervé de Sainte Foy à la contrebasse. Ce groupe mythique a eu le temps d’enregistrer le Special Dobro, de jouer 3 semaines à Bobino, d’animer de nombreux concerts et festivals en France et en Suisse, et d’effectuer une tournée aux Etats-Unis, pendant 4 mois. Ils sont reçus par Bill Monroe à Bran Blossom, ils jouent dans de nombreux festivals et au Grand Ole Opry, et enregistrent un disque chez Puritan (5006), Bluegrass Français.

Mick Larie.
Mick Larie.
Toulouse, 1984.
Toulouse, 1984.
Saint Saulve, 1974.
Saint Saulve, 1974.

Mais la cohabitation n’a pas toujours été facile pendant la tournée, et de retour en France, le groupe explose. Mick et Jean-Marie fondent au début 1974 Bluegrass Long Distance avec Hervé de Sainte-Foy (contrebasse), Christian Poidevin (guitare) et Claire Liret (violon). Et l’histoire se répète : De nouveaux de nombreux concerts, une tournée aux Etats-Unis et une dissolution ? Le groupe laisse la place à Long Distance qui perdure jusqu’aux années 80 (avec Dany Vriet au violon, Jean-Louis Mongin qui remplace Christian Poidevin et Henri Serre à la place d’Hervé de Sainte Foy). Il reste de cette période un disque (« Bluegrass » - Cézame CEZ 1033). Mick enregistre La Mandoline américaine pour la collection Spécial instrumental de Chant du Monde (LDX 74618).

Les principales influences de Mick ? Au départ, cela a été les Country Gentlemen, et donc John Duffey, aussi Flatt et Scruggs, les Stanley Brothers, Jesse Mc Reynolds. La forme du Bluegrass qu’il préférait, c’était le Gospel, qui permet d’avoir un quatuor vocal. Son morceau favori, Foggy Mountain Breakdown.

Que faut-il retenir de cette période ? Les groupes de Bluegrass furent nombreux et Mick en a toujours fait partie. Avec quelques autres musiciens, ces « fous » de Bluegrass ont réussi à populariser cette musique. Le mouvement était lancé. Cela n’a pas toujours été facile, car dans les premiers temps, les adeptes du folk étaient souvent hostiles au mouvement Bluegrass.

Le lundi 5 novembre (2007), un concert hommage à Mick fut donné avec la formation The Bunch au Petit Journal Montparnasse à Paris.

Avec Bluegrass Long Distance, Festival de St Florent en 1977.
Avec Bluegrass Long Distance, Festival de St Florent en 1977.

Publication originale dans le Bluegrass Times N° 63 d'octobre 2007.

Commentaires

Vous souhaitez commenter? C'est ici.




Les commentaires sont publiés après modération.
Les liens de sites ou courriels ne sont pas autorisés, les commentaires en contenant sont automatiquement effacés.

Aussi dans cette rubrique

Aussi dans cette rubrique
Accueil  |  Espace Membre  |  Plan du site  |  Contact & Infos
Recevoir la newsletter :