Articles France Bluegrass

Sore Fingers Summer Schools, 25 ans au service du Bluegrass et de l’Old Time.

24-04-2023

Article rédigé par Dominique Guillot

1 commentaire(s) en bas de page..

Chris Coole, Missy Raines & Gina Furtado.
 Chris Coole, Missy Raines & Gina Furtado. 

Depuis 2009 je dois avouer que je suis devenu inconditionnel de ce rendez-vous Bluegrass le Sore Fingers Summer Schools. Tout a commencé en 2008 lorsque je rencontrai John Wirtz à Nashville dans le « Convention Center » où se déroulait l’IBMA. Nous faisions la queue pour récupérer nos billets d’accès et devant mon infirmité linguistique il s’adressa à  moi en un parfait français pour m’aider dans mes démarches. John est à moitié français et je saurai par la suite qu’il a découvert le Bluegrass au Centre Américain de Paris haut lieu de naissance de la communauté Folk Américain en France où firent leurs classes Claude Lefebvre, Mick Larie ou Pierre Bensusan entre autres.

Nous sympathisâmes donc. Il me raconta son aventure, celle consistant à  organiser annuellement le plus grand workshop en Europe pour ce qui concerne le Bluegrass et l’Old Time. Je décidais à mon retour de m’y inscrire pour l’année suivante, et depuis je m’y suis rendu une bonne douzaine de fois, toujours avec le même plaisir et le même empressement pour y retourner. Le bateau de Calais à Douvres, la conduite à gauche, l’autoroute M25 et ses légendaires bouchons, puis la belle et verte campagne de l’Oxfordshire et ses cottages de pierre beige. J’accomplis chaque année ce même chemin avec la même impatience de retrouver les copains et surtout de croiser les meilleurs musiciens du Bluegrass américain.

Comme je viens de rentrer, mes valises à peine rangées, Catherine Colleu m’a contacté pour m’inviter à m’exprimer sur le sujet dans le cadre d’une newsletter à paraitre sur le site FBMA et ainsi vous faire partager ma modeste expérience. Ce faisant j’espère que cela donnera à quelques-uns d’entre vous l’envie et la curiosité nécessaires pour tenter au moins une première fois l’expérience de Sore Fingers. Si cela vous dit sachez que j’habite le Nord et que je ne suis pas contre le covoiturage, j’ai un petit monospace bien pratique à cet effet.

Évoquer l’expérience Sore fingers Summer Schools (que j’appellerai SFSS pour faire bref) nécessite un préalable. En effet on ne peut résumer à  la seule année 2023 cette aventure humaine et musicale qui perdure depuis 25 ans au seul évènement de 2023.

SFSS est la principale organisation européenne pour ce qui concerne les stages de musique offrant des cours de classe mondiale pour tous les instruments acoustiques joués en Bluegrass et Old Time. En ce sens il est tout à  fait du niveau des grand rendez-vous américains à l’exemple du Monroe Camp qui se déroule chaque septembre sous l’égide de Mike Compton en Virginie.

Le concept des « Music Camps » est institutionnalisé depuis fort longtemps en Amérique du Nord et ne s'est exporté vers d'autres parties du monde que relativement récemment. Il y a assez peu d’évènements comparables en Europe et SFSS a été créé pour combler cette lacune, en particulier pour les musiciens de Bluegrass et Old Time du Royaume-Uni. Depuis sa création en 1996, l’événement a accueilli plusieurs milliers d’étudiants du Royaume-Uni et progressivement d’Europe qui représentent aujourd’hui 15% des étudiants. Entre 250 et 300 élèves participent au SFSS chaque année en avril.

Kingham Hill School le site idéal pour accueillir 300 musiciens

Kingham Hill a été construit par un philanthrope chrétien du nom de Charles Young en 1886. Il a créé cet établissement en pleine campagne, un collège de garçons au départ, pour faciliter l’éducation à des jeunes qui sans cela n’auraient pas eu les moyens de recevoir un enseignement de qualité. C’est un internat permettant d’éduquer et de préparer à  la vie. L’école était à  cette époque autosuffisante, reste encore dans cet état d’esprit visant à l’autonomie, il disposait à l’origine d’une ferme, d’ateliers de pratique manuelle, d’un ensemble scolaire, d’une chapelle, d’un sanatorium et de maisons dortoirs. L'école est devenue mixte en 1992. Elle est restée dans son jus et s’est enrichie au fil du temps grâce aux donateurs d’une piscine et de bâtiments modernes dédiés aux matières scientifiques.

Kingham Hill School reste un petit internat mixte pour les enfants âgés entre 11 et 18 ans, l’établissement est situé sur une propriété rurale d’une soixantaine d’hectares au cœur de la campagne des Cotswolds à 15 minutes de Chipping Norton. Il compte environ 360 élèves répartis dans onze maisons dortoir chacune gérée par un enseignant qui dispose ainsi d’un logement de fonction. L’ensemble est magnifiquement british.

Établissement privé, il rentabilise son fonctionnement en louant ses locaux durant les périodes de vacances scolaires, c’est la raison pour laquelle SFSS a lieu chaque année au moment des vacances de Pâques.

Bedroom.
Bedroom.
Kingham.
Kingham.
Kingham, une des maisons.
Kingham, une des maisons.

Les intervenants musiciens

Ils sont choisis parmi les meilleurs musiciens des États-Unis et pour quelques-uns d’entre eux aujourd’hui issus du Royaume-Uni et choisis pour leur qualité musicale. Les énumérer tous serait fastidieux tant les meilleurs de nos héros ont tenu à y venir pour enseigner, mais d’une manière générale on peut considérer que les profs de SFSS font partie de l’élite des musiciens de Bluegrass et d’Old Time aux USA et bon nombre ont reçu des Awards à l’IBMA ces dernières décennies comme Tony Trischka, Ron Block, Becky Buller, Mike Marshall, John Reischman, Brian Wicklund, Darrel Scott, David Grier, Mike Compton, Jim Hurst, Joe K Walsh, Katty Kallick, Jack Tuttle, Missy Raines, Bruce Molsky entre autres.

Les ateliers sont programmés le matin et en début d’après-midi, ils couvrent tout le champ des instruments du Bluegrass, banjo, guitare, mandoline, fiddle, dobro, contrebasse, et pour l’Old time banjo clawhammer, fiddle, autoharpe ; s’ajoutent à ce « catalogue » le chant, le songwriting et des ateliers débutants. Les autres activités sur le site durant la semaine sont en priorité tournées vers la pratique collective. J’y viendrai plus loin.

Chaque soir du lundi au mercredi sont proposés deux concerts pros pris en charge par un des artistes enseignants qui invite les autres professeurs de son choix à jouer avec lui pendant 45 mn. Ces concerts sont payants (6£ le concert) et, selon le maitre de cérémonie, relèvera soit de la musique acoustique au sens large, du Bluegrass traditionnel ou progressif, de l’Old Time, voire parfois de genres musicaux flirtant avec le jazz comme l’an dernier avec Robert Bowling et Will Maring.

Chaque soir se clôt bien sûr par des jams un peu partout sur le site, dans les salles de classe, le réfectoire, le pub (si, si il y a un pub !! où on peut boire de la bière locale, donc très anglaise, participer à la slow jam ou bien écouter une armée de violons Old Time jouer leurs aire à l’unisson). Le tout peut aller jusqu’au bout de le nuit pour les plus courageux … mais il faut être sur pied très le lendemain dès le petit déjeuner à 8h. Les repas se prennent dans le restaurant scolaire qui est un vrai restaurant où l’on mange de vrais repas anglais cuisinés sur place.  

Il est aussi proposé des conférences ponctuelles avec des thématiques différentes selon les années. Les sujets abordés sont assez éclectiques : arrangement de chansons et de mélodies, accords Swing pour guitare et mandoline Bluegrass, introduction à l’enregistrement, techniques de sonorisation des instruments acoustiques, approches des différents systèmes de sonorisation, écriture de chansons, introduction à l’harmonie vocale, techniques de management…

La classe de dobro.
La classe de dobro.
Annie Staninec & John Showman.
Annie Staninec & John Showman.
John Wirtz & Ben Sommers.
John Wirtz & Ben Sommers.

Les Scratch Bands

Si l'activité principale de SFSS reste basée sur des cours d'instruments individuels en classe (20 participants maximum), des groupes musicaux sont aussi constitués sur la base du volontariat dès le premier jour. Les groupes sont constitués par l’équipe encadrante (on ne connait donc pas les partenaires avec qui l’on va jouer), chaque groupe prépare deux morceaux (chants et/ou instrumentaux) qui seront présentés lors du concert des stagiaires du jeudi soir, concert qui est la marque de fabrique de SFSS. On peut ainsi voir et entendre une vingtaine de groupes sur la soirée avant la jam du soir et les bières tièdes. Bien sûr la participation aux scratch bands n’est en rien obligatoire et seuls ceux qui s’y inscrivent participent au concert.

L'opportunité de jouer et de chanter avec d'autres sur scène peut sembler pour certains un peu intimidante, mais l'expérience renforce la confiance en soi et leur offre un contexte sûr dans lequel ils peuvent apprécier de jouer dans des conditions professionnelles. Pour certains stagiaires il s’agit d’une première fois, d’autres ont même formé des groupes et se sont ensuite produits dans les festivals Bluegrass et Old Time Festivals à travers le Royaume-Uni et à l'étranger.

Les groupes sont soutenus et suivis par une équipe de professionnels dédiée aux Scratch Band qui aident à structurer les morceaux, à en peaufiner les détails, débuts fin, chœurs et guident dans les étapes difficiles, surtout si c'est une première fois !

Participer à un Scratch Band est un moment inoubliable et une occasion très spéciale de se produire. Pour ma part j’y participe surtout pour jouer avec des gens que je ne connais pas, l’occasion de rencontres sympathiques et souvent très enrichissantes.

Le concert des profs

C’est incontestablement l’événement de la semaine qui se déroule le vendredi soir et qui clôt SFSS, c’est le concert attendu de tous et il est évidemment gratuit. Toutes les formes sont retenues, Bluegrass, Newgrass, Old Time, duos, trio, solo, chanson, instrumentaux. Les professeurs donnent ainsi le meilleur d’eux-mêmes pendant deux heures dans un concert exceptionnel qui se termine par une chanson interprétée par tous sur scène.  D’une manière générale on n’est jamais déçus et c’est pour beaucoup le meilleur concert Bluegrass / Old Time qu’ils verront au cours de l’année.

Le Covid 19 a bien sûr mis en danger cette belle aventure, SFSS s’organise à l’anglo-saxonne c’est-à -dire sans aucune subvention dans une logique d’entreprise. Le budget est très important, plusieurs centaines de milliers de livres sterling sont nécessaires. il faut faire venir les profs des USA, les payer à la hauteur de leur notoriété, payer les salariés sur place , réserver Kingham Hill School pour près de 350 participants entre autres. L’arrêt de la machine pendant deux ans aurait pu enrayer la machine. Mais cela est sans compter sur la légendaire ténacité de nos amis britanniques. Depuis deux ans, SFSS se relève doucement et aborde l’année 2024 avec plus de sérénité qu’en 2022, certains profs sont même déjà  pressentis comme Tony Trischka.  
 
Les inscriptions se font dès la rentrée de Septembre mais il est préférable de se manifester rapidement car les places sont vite prises. Il y a toujours deux profs de guitare, deux de banjo et deux de mandoline ce qui permet de garder un nombre maximum de 20 stagiaires par atelier mais si l’on veut pouvoir choisir son intervenant il ne faut jamais trainer.

En 2023 les professeurs qui ont animé la session étaient :

  • Autoharpe: Mike Fenton,
  • Banjo 1 : Gina Furtado,
  • Banjo 2 : Gabe Hirshfeld,
  • Banjo Old Time : Chris Coole,
  • Mandolin 1 : David Benedict,
  • Mandolin 2 : Mark Stoffel,
  • Guitare 1 : Ross Martin
  • Guitare 2 : Peter McLaugling,
  • Violon Bluegrass : Annie Staninec,
  • Violon Old Time :  John Showman,
  • Basse : Missy Raines,
  • Dobro : Noël Dashwood,
  • Chant : Kathy Kallick,
  • Songwriting : John Lowell,
  • Ukulele : Percy Copley,
  • Débutants tous instruments: Ed Hicks & Peter Earl.

Des perspectives pour 2024

Une nouvelle orientation a été prise par John et Moira Wirtz qui sont les organisateurs de SFSS. Ils s’orientent de plus en plus vers la mise en valeur et l’encouragement aux jeunes musiciens. Ainsi ont-ils mis en place un système de bourses dédiées en priorité aux jeunes du Royaume Uni. Cette année une dizaine de jeunes ont ainsi vu les frais pédagogiques assurés par ce dispositif généreux qui réduit de moitié le cout de la formation. Ces jeunes musiciens sont mis en valeurs lors des concerts et ils sont invités pour certains �  se produire avec les professeurs.

Si je devais exprimer un souhait pour les années à venir ce serait que chaque organisation nationale équivalente à FBMA puisse envoyer chaque année un ou deux jeunes à SFSS (pourquoi pas un garçon et une fille ?), que l’on aiderait ainsi à accéder à ce rassemblement unique.

Pourquoi pas en 2024 ? Je ne suis pas décideur mais j’avoue que cela me réjouirait de savoir que FBMA génère ce genre d’initiative. J’espère que la lecture de ce petit « reportage » aura convaincu FBMA. Je peux pour ma part assurer le lien entre FBMA et SFSS et me tient à la disposition des gens concernés.

Alors rendez-vous en Avril prochain.

La classe de mandoline avec David Benedict.
La classe de mandoline avec David Benedict.
Le maitre et l'élève heureux.
Le maitre et l'élève heureux.
La classe guitare.
La classe guitare.
Chris Coole.
Chris Coole.
Kathy Kallick.
Kathy Kallick.
Commentaires

Vous souhaitez commenter? C'est ici.




Les commentaires sont publiés après modération.
Les liens de sites ou courriels ne sont pas autorisés, les commentaires en contenant sont automatiquement effacés.

Par Flatpick
 le 27-04-2023 à 07:03
 - Merci. Votre compte rendu donne vraiment envie !  
 

Aussi dans cette rubrique

Derniers articles
- Ben Eldridge (15 Août 1938 – 14 Avril 2024)
- 1er Rassemblement FBMA " Bluegrass en PACA " du 12 au 14 avril 2024 : Une réussite !
- Concert inoubliable de Béla Fleck et son groupe " My Bluegrass Heart " le 30 janvier 2024 à Maisons Alfort !
- Father's Day Festival et Old Time Fiddle Contest Juin 2023
- MinierAcustica
- Ballades estivales en terres bluegrass/ Bluegrass in La Roche
- Tom Nechville, le magicien
- Les Sawmill Sessions : 10 années de promotion du Old Time et du Bluegrass en région parisienne !
- Virton, le stage 2023
- Yves Le Mao : «Ma» découverte du banjo Bluegrass
- Bluegrass en Morvan 2023
- Gérard Le Gall plus de 50 ans de musique !
- Bluegrass en Morvan, 26-29 Mai
- Virton, le stage bien aimé
- Kids On Bluegrass Europe, et maintenant, la suite !
- Kids On Bluegrass Europe au festival Bluegrass In La Roche !
- Pour paraître sur france-bluegrass.fr
- Pendant ce temps, à Sore Fingers...
- Virton 2022, joyeux !
- Winter 2021 : rencontres, musique et brillance.
- Two Days Revival
- Herbe Bleue, le petit festival à faire pousser joyeusement.
- L'Orchestre de la Douce Rivière
- Débuter ou améliorer sa pratique, la bonne idée de prendre des cours
- Roger Siminoff et la renaissance de la mandoline Gibson
- Quelles solutions pour répéter avec ses amis à distance?
- Historique du Banjo américain, les banjos Vega
- Hokum Sheiks / Loukoum Chefs. Oh le bel OVNI !
- Stage de chant bluegrass en période de pandémie. Alors ?
- Rosta Capek. A l'Est, bien du nouveau.
- Hot Rize en France !
- Dans la famille mandoline, Jean-Marc Perrin.
- La Roche Blues, (mais) grace estivale.
- Frankie & Johnny ? Nooon. Frank & Allie.
- Le Bluegrass en France, vu par un promoteur.
- Les Lundis de la Mandoline, inspiration.
- The Cook Shack (la Cabane du Cuisinier).
- Le renouveau de la musique old time
- Bluegrass in Deutschland
- France Bluegrass, c'est aussi une revue unique
- Les luthiers du Bluegrass