Articles France Bluegrass

Les Lundis de la Mandoline, inspiration.

03-07-2020

 Read this post in English.

1 commentaire(s) en bas de page..

David Benedict reçoit le mandoliniste de jazz Don Stiernberg.
 David Benedict reçoit le mandoliniste de jazz Don Stiernberg. 

Les « Lundi de la Mandoline » (Mandolin Mondays) virent le jour en 2016 grâce à David Benedict. Il décide de faire, chaque lundi, un arrangement d’un instrumental ou d’une chanson, pour lequel il se filme et poste ses vidéos sur les réseaux sociaux et sur le site « Mandolin Cafe ».

Les morceaux mis en ligne par ce jeune musicien sont alors accessibles à des milliers de mandolinistes et autres instrumentistes. David Benedict y joue des titres standards de musiques traditionnelles, de rock, de films ou de jeux vidéo, attirant une audience de plus en plus large à son rendez-vous hebdomadaire. On y trouve, entre autres, du répertoire des Beatles, de la Guerre des Etoiles ou de Bill Monroe...

Les Mandolin Mondays offrent différents styles musicaux selon les semaines; des mandolinistes italiens, irlandais, tchèques, américains... Cette ouverture fait découvrir de nouvelles manières de jouer, de nouvelles mandolines, mais aussi de considérer l’instrument sous des jours différents.

Vidéo : "Night and Day" Jazz Mandolin Duo - Don Stiernberg and David Benedict.

Vidéo : "Brejeiro" - Solo Brazilian Choro Mandolin by David Benedict.

Parmi ses invités, de belles personnalités de la mandoline bluegrass telles John Reischmann, Matt Flinner, Franck Sollivan ou AJ Lee.

Après une trentaine de vidéos, David Benedict propose certaines semaines à des mandolinistes renommés de l’accompagner, puis il laisse entièrement la place aux invités. Depuis maintenant cinq ans, le rendez-vous n’a jamais été manqué, représentant un total de plus deux cents vidéos. Les « Mandolin Mondays » ont ainsi accueilli de nombreux instrumentistes, et sont désormais riches de différents styles de musique.

Vidéo : Ondra Kozák "Born to Delight.

Vidéo : Mike Marshall and Artistworks Academy "Lonesome Moonlight Waltz".

Vidéo : Lauren Price "Monroe's Blues".

David Benedict, producteur des Mandolin Mondays.
David Benedict, producteur des Mandolin Mondays.
Le site web de Mile Twelve.
Le site web de Mile Twelve.

Une personnalité inspirante

Originaire de Clemson en Caroline du Sud, David Benedict est aujourd’hui une figure notable de la mandoline et de la musique acoustique. Il a obtenu son diplôme de mandoline au Bryan College, dans le Tennessee, avant de donner des cours de musique. Sa carrière est en constante évolution : en 2014, il enregistre son premier album : « Into the true country », produit par Matt Flinner, mandoliniste nommé aux Grammy Awards. Un an plus tard, il fait équipe avec le guitariste Michael Moore pour sortir un album de musique acoustique original.

Il part à Boston, en 2017, pour rejoindre le groupe Mile Twelve à plein temps. Ensemble, ils enregistrent deux albums ; Onwards en 2017, et City on a Hill en 2019. Ce dernier a été nommé à trois prix IBMA (International Bluegrass Music Association). La même année, David Benedict enregistre ses compositions acoustiques dans un album solo The Golden Angle. Il accompagne cet album d’un livre présentant les partitions de tous ses morceaux et solos, et explique comment il les a composés.

Vidéo : Mile Twelve - "Down Where the Drunkards Roll".

Personnalité inspirante de la musique, David Benedict continue d’évoluer dans ses compositions et son style de jeu. L’année 2008 l’a vu gagner le prix IBMA de meilleur instrumentiste de l’année. Le public français a pu le découvrir avec Mile Twelve au La Roche Bluegrass Festival 2019, lors duquel le groupe a fait une magnifique impression en concert, mais aussi lors du stage bluegrass précédent le festival.

Video : Mile Twelve, La Roche Bluegrass Festival 2019.

Article rédigé par Thomas Marinello.

David Benedict, interview.

Thomas Marinello : Comment as tu commencé à jouer de la musique ?

David Benedict : J'ai commencé à jouer de la musique à l'âge de 11 ans. L'église que je fréquentais à l'époque avait un petit groupe de musique celtique, et j'ai commencé à apprendre des airs de violon irlandais pour jouer avec eux. Vers la fin du lycée, je me suis vraiment mis au Bluegrass.

T.M. : La mandoline était-elle ton premier instrument ?

D.B. : Je voulais apprendre la mandoline, mais nous n'avons pu trouver aucun professeur dans les environs, alors j'ai d'abord commencé par la guitare. Après essais et manque de réussite, j'ai enfin eu ma première mandoline à 13 ans.

T.M. : Qu'est-ce qui t'a décidé à créer les Mandolin Mondays ?

D.B. : En 2016, j'ai décidé de devenir plus actif sur Internet, et aussi d'être plus créatif avec ma musique. J'ai donc commencé à poster chaque semaine ces arrangements de mandoline solo sous le pseudonyme de #mandolinmondays. Le site Mandolin Cafe a été eu la gentillesse de commencer à héberger ces vidéos, et ça s'est mis à grandir.

Après un an de vidéos jouées par mes soins, j'ai décidé d'ouvrir en proposant à d'autres mandolinistes de participer en m'envoyant des vidéos pour figurer dans cette série. Aujourd'hui presque 5 ans et 230 vidéos plus tard, ça continue de plus belle !

T.M. : Comment as tu rencontré, comment s'est passée ta rencontre avec les autres musiciens de Mile Twelve ?

D.B. : Je les ai presque tous rencontrés à cet excellent atelier musical appelé Le Séminaire de Musique Acoustique (Acoustic Music Seminar). C'est un programme spécial animé par Mike Marshall, qui sélectionne 16 jeunes musiciens acoustiques prometteurs pour se rassembler durant une semaine pour jouer et échanger leurs propres musiques

BB et moi y étions en 2013, et j'y ai rencontre Nate et Brownyn en y retournant en 2014. Ils vivaient alors à Boston, Massachussets, et moi à Nashville, Tennessee, mais nous sommes restés en contact et nous nous retrouvions à des festivals ou des rassemblements.

En 2016 Mile Twelve fut lancé, au début à 4 avec Evan à la guitare, mais ils cherchaient un mandoliniste. L'années suivante, ils vinrent à Nashville pour un concert avec Tim O'Brien au Station Inn, et m'ont demandé si je voulais me joindre au groupe - voilà l'histoire.

T.M. : On t'a vu récemment avec un banjo. Cela signifie t-il qu'on aura des "Mardi du Banjo" bientôt ?

D.B. : Haha! Je ne pense pas être assez bon au banjo pour me lancer dans quelque chose comme ça. Mais c'est une bonne idée ! Je pense que "Les Vendredi du Banjo" sonnerait bien !

Commentaires

Vous souhaitez commenter? C'est ici.




Les commentaires sont publiés après modération.
Les liens de sites ou courriels ne sont pas autorisés, les commentaires en contenant sont automatiquement effacés.

Par Mathilde
 le 03-07-2020 à 17:30
 - Bel article, Thomas ! Félicitations ! Et avec une interview, s'il vous plait ! Nous aussi, on aime les mandolin mondays. C'est une bien bonne idée d'en parler. 
 
Accueil  |  Espace Membre  |  Plan du site  |  Contact & Infos
Recevoir la newsletter :