France Bluegrass Actualité

Premier Open Mic France Bluegrass. Alors ?

20-12-2020

2 commentaire(s) sur cette actualité en bas de page.

Lancement de la scène ouverte virtuelle France Bluegrass Open Mic.
 Lancement de la scène ouverte virtuelle France Bluegrass Open Mic. 

 

L'envisager, le décider, le mettre en place, tester, en discuter... Et le lancer.

Y aurait-il vraiment des participants ?

Lancer une scène ouverte virtuelle bluegrass en France, n'est-ce pas un peu utopique ?

Voyons cela.

Passons rapidement sur la phase création; s'il y eut quelques hésitations et choix à faire lors des tests, cette partie s'est globalement bien passée, Facebook nous facilitant grandement les choses.

Un peu d'aide technique dans la journée aux premiers "performeurs", quelques tests assistés si besoin et ça a démarré tranquillement à 20:00 avec Yves Savariaud. On ne prenait pas grands risques, il a aligné ses chansons avec sérénité et qualité, un plaisir. Yves, quoi.

L'écran du France Bluegrass Open Mic sur ordinateur, ici en mode Facebook sombre, plus reposant pour les yeux. On peut bien sûr passer en plein écran.
L'écran du France Bluegrass Open Mic sur ordinateur, ici en mode Facebook sombre, plus reposant pour les yeux. On peut bien sûr passer en plein écran.
Créer un open mic semble avoir été une bonne idée.
Créer un open mic semble avoir été une bonne idée.
Du Val, le seul violon de la soirée.
Du Val, le seul violon de la soirée.

C'est Du Val qui a enchaîné avec son violon et sa voix. Elle avait fait le choix d'utiliser une bande musicale d'accompagnement, sauf pour sa dernière chanson qu'elle a chanté a capella. Pas habituée du tout à ce genre de prestation, elle a très bien assuré, malgré un trac certain avant, vaincu finalement avec une certaine assurance.

Jean-François Cottes a pris la suite, chant, guitare, mandoline, un choix bien pensé et bien varié. Notons que Jean-François nous supplie de l'enterrer sous le saule le moment venu, souvenez-vous en.

C'est Pierre Bastide qui pris la relève avec banjo et chant, en toute tranquillité et avec un choix de titres original, chants et instrumental. Une petite pointe jazzy bienvenue.

Benjamin Leheu, qu'on connaît pour tenir avec brio banjo et chant au sein des Muddy Hill Boys nous a ravi avec un répertoire superbement interprété et visiblement une réelle affection pour Del Mc Coury. C'était un plaisir particulier, puisque Benjamin est actuellement installé en Norvège, d'où il nous a offert ces quelques titres (pour ça, on vit une époque formidable, tout de même!).

Puis vint Richard Metz, chant et guitare, dont pas mal connaissent la voix car c'est un habitué des jams de La Roche Bluegrass Festival. And a Christmas song !

C'est Hank Skinner qui a cloturé la soirée avec chant, guitare et banjo et un bon choix de classiques qu'on a eu plaisir à retrouver et fredonner avec lui devant notre écran.

Le
Le "Colonel" dans ses oeuvres.
Noter le chouette espace scénique de Benjamin Leheu, qui n'en est pas à sa première.
Noter le chouette espace scénique de Benjamin Leheu, qui n'en est pas à sa première.
Les prochaines séances France Bluegrass Open Mic seront annoncées avec ce logo, mais un fond de couleur différente à chaque fois.
Les prochaines séances France Bluegrass Open Mic seront annoncées avec ce logo, mais un fond de couleur différente à chaque fois.

Alors, finalement, bilan ?

Certainement pas. Un bilan, c'est quand quelque chose est fini. Là, c'est tout juste le début de l'aventure.

En fin de cette première soirée, le groupe France Bluegrass Open Mic compte 90 membres.

Aucun problème technique. Notons l'hésitation de certains à démarrer, attendant un feu vert qu'ils ont déjà (on a un horaire, on dirige soi-même son propre "broadcast" simplement en commençant à l'heure).

Certains ont fait le choix d'utiliser un système de prise de son avant l'entrée dans l'ordinateur. Ca peut offrir une meilleure qualité sonore, mais attention à la saturation si règlé un peu fort. La prise de son par le micro d'un smartphone ou d'une webcam sera probablement moins brillante qu'une prise de son plus technique, mais carrément plus simple, permettant de se consacrer sans obstacles à l'interprétation.

Chacun a soigneusement préparé, surveillé et respecté son temps de scène, chaque set était vraiment varié en couleurs, rythme et tempo.

Les commentaires, que les performeurs peuvent consulter entre deux chansons, et qui sont le seul retour qu'on puisse avoir en direct, participent clairement à l'échange public-artistes.

Au-delà des encouragements, joyeusetés et sympathies d'usage clairement exprimés par le public de la soirée, dont la plupart connaissait déjà... la plupart, il y avait une réelle joie de retrouver ceux que l'on croise habituellement au gré des rencontres et manifestations bluegrass ou folk, à découvrir quelqu'un qu'on ne connaissait pas vraiment, son style, son répertoire, sa "patte" musicale, entendre de nouvelles chansons ou musiques.

L'image que je retiens le plus de cette première expérience est celle de la joie du partage, lue aussi bien sur le visage des participants que dans les commentaires du public.

Des regrets ?

Oui, deux.

Ca manquait carrément de filles, heureusement que Du Val était là, sinon on aurait pu être accusés de misogynie ou non respect de la parité.

On aimerait une palette musicale un peu plus large. Si on a eu ce soir un peu de Western Swing (notamment du Hank Williams grâce à Benjamin Leheu) ou de folk, on prendrait bien aussi un zeste d'Old Time. Composante essentielle des musiques qu'on aime à FBMA, celle-ci est probablement un peu trop discrète en France. Mesdames et messieurs du Western Swing, du folk song traditionnel, Old Timers, ce micro vous est chaleureusement tendu.

Actualité rédigée par Ti' Pierre

J'y vais ? J'y vais pas ? J'y vais ?

Si vous hésitez à vous lancer, sachez que c'est en fait bien plus simple que ce que l'on pense généralement. Préparez votre répertoire pour 15 mn présentation comprise et contactez-nous sur france-bluegrass.fr, sur la page Facebook FBMA ou sur celle du groupe.

On répondra à toutes vos interrogations et questions avec grand plaisir, et vous pourrez éventuellement tester avant.

Commentaires

Vous souhaitez commenter? C'est ici.




Les commentaires sont publiés après modération.
Les liens de sites ou courriels ne sont pas autorisés, les commentaires en contenant sont automatiquement effacés.

Par Patrick
 le 24-12-2020 à 15:56
 - Bonjour, Open mic ça à l'air bien, mais ceux comme moi qui ne sont pas sur Facebook, on peut faire comment pour voir ?  
 
Par Ti' Pierre
 le 24-12-2020 à 15:58
 - Bonjour Patrick, merci du commentaire. Mais la réponse est : on ne peut pas ! Le choix a du être fait de : - Faire un open mic à partir d'une plateforme gratuite et facile existante. - Lancer une étude de réalisation vers des techniques et des serveurs pour réaliser la même chose sous logo FBMA, probablement entre 10 000 et 15 000 € (que nous n'avons pas), plus coût annuel assez élevé, probablement avec un nombre à trois zéros. S'interroger à ce sujet est bien sûr légitime, mais pour être franc, on n'a pas hésité du tout. Surtout que la grande majorité d'entre vous utilise déjà Facebook. Solutions : - créer un compte qu'on n'utilise qu'en ces occasions. - utiliser ponctuellement le compte d'un ami déjà utilisateur. 
 

Aussi dans cette rubrique

Actualité

 

MUSIQUE BLUEGRASS

 

SUR LE FORUM
Accueil  |  Espace Membre  |  Plan du site  |  Contact & Infos
Recevoir la newsletter :