Chant bluegrass, l'harmonie.

Bill Monroe et Peter Rowan (qui fut un Bluegrass Boy de 1966 à 1968).
Bill Monroe et Peter Rowan (qui fut un Bluegrass Boy de 1966 à 1968).
Peu de choses ont été écrites sur le chant bluegrass, contrairement aux autres instruments de ce style. C’est pourtant une composante très importante de cette musique. Tous les groupes du début du bluegrass ont une grande majorité de chansons à leur répertoire. Encore aujourd’hui, peu de groupes ne jouent que des instrumentaux.

« Le chant apporte la chaleur dans la musique bluegrass.
Singing keeps the warmth in bluegrass music. »

Peter Rowan.

 

Les premiers chanteurs de bluegrass chantaient d’une manière puissante (il fallait tenir tête au banjo et aux autres instruments quand on n’était pas amplifié ou en bœuf) et souvent dans l’aigu de leur tessiture, ce qui était une autre façon d’avoir de la puissance. Cette façon particulière de « poser sa voix » a donné le « high lonesome sound » très typique.

Ceci étant, Bill Monroe a lui même expliqué que la tonalité doit être choisie par le chanteur pour servir la chanson et que c’est aux instrumentistes de s’adapter.

 

« Mets la musique à la même hauteur que le chant (Put the music up where the singing is at). »

Bill Monroe.

 

La voix est un instrument à part entière. Et comme les autres instruments bluegrass, la voix se travaille. Il faut y passer de nombreuses heures pour apprendre à chanter juste, à prononcer correctement, respecter le phrasé, choisir sa tonalité, trouver  « sa » voix, la sortir…

Chacun peut le faire s’il est motivé et prêt à travailler.

« Je ne pourrais même pas m'asseoir pour écouter quelqu'un qui ne ne chante pas avec sentiment (I can’t even sit down and listen to a guy singing if he’s not singing with feeling). »

Keith Whitley.

 

Chanter Bluegrass est rarement le fait d'un seul chanteur ou d'une seule chanteuse, mais plutôt d'un duo ou trio de voix, construits sur un véritable travail d'harmonies vocales.

Hot Rize.
Hot Rize.
Les Country Gentlemen.
Les Country Gentlemen.
Les Gibson Brothers.
Les Gibson Brothers.

Exemples et explications.

La puissance, le drive.
Vidéo : Rhonda Vincent & The Rage : Kentucky Borderline

Trio traditionnel sur le refrain.
Vidéo : The Bluegrass Album Band : Back Where I Started Again

Le stack (empilement des voix)

Traditionnellement (historiquement), un trio vocal bluegrass s’organise ainsi sur le refrain :

- La voix ténor (« tenor ») chante au-dessus de la voix lead.
- La voix principale (« lead ») chante la mélodie.
- La voix baryton (« baritone ») chante en dessous de la voix lead.

Sur les notes importantes de la mélodie (les notes clés ou « key notes»), la voix ténor chante la note de l’accord immédiatement au-dessus de la voix lead et la voix baryton chante la note de l’accord immédiatement en dessous de celle de la voix lead.

Exemple en accord de C (Do majeur soient do, mi et sol), lorsque la lead chante un mi.

Tenor : sol
Lead : mi
Baritone : do

Si la voix lead chante le sol :

Tenor : do
Lead : sol
Baryton : mi

Inversement, si la voix lead chante le do :

Tenor : mi
Lead : do
Baryton : sol

L’écart entre les notes des différentes voix n’est donc pas toujours le même : contrairement à une idée reçue, ce n’est pas toujours une tierce.

Note : pour les notes situées entre les notes clés, on peut soit suivre la mélodie, soit faire des notes qui restent dans l’accord joué à ce moment.

 

« Pour moi tu peux être le meilleur musicien du monde, mais si tu ne ressens pas ce que racontent les paroles, tu n'y es pas.
(To me you can be the best musician in the world, but if you don’t feel what the words are saying, you don’t have it). »

Hazel Dickens.

Alice Gerrard & Hazel Dickens.
Alice Gerrard & Hazel Dickens.
Del McCoury Band.
Del McCoury Band.
I'm With Her.
I'm With Her.

Variantes

On peut aussi organiser le stack différemment, par exemple avec un baryton à l’octave au-dessus :

High baryton (octave au-dessus baryton)
Ténor
Lead

on a alors 2 voix au-dessus de la lead.

 

Ou encore deux voix en dessous de la voix lead, obtenant une low tenor (une octave sous tenor) :

Lead
Baryton
Low tenor

 

Gratification

Quand les trois voix sont chantées bien juste et qu’elles résonnent ensemble, on obtient le « buzz ». Des harmoniques se mettent à sonner en plus des voix chantées. On les entend ou on les ressent.

 

A deux voix

Dans un duo (ou duet), les deux voix le plus souvent utilisées sont lead et ténor mais on peut avoir les voix lead et baryton également. Comme il n’y a pas de troisième voix, il y a davantage de liberté, on peut utiliser les notes de la voix high baryton ou de low ténor pour faire des variations.

« L'émotion est souvent perdue dans la rapidité de groupes cherchant la perfection technique ou essayant de jouer comme untel, de reproduire note à note, ou encore concentrés essentiellement sur le jeu. Mais une chanson doit être chantée, même en trio ou autrement, avec émotion.
Feeling is so often lost in the fast pace of groups triying to be so technically perfect about trying to pick just like somebody else, or get note for note, or trying to concentrate so hard on picking. But a song has to be sung, even as a trio or any way, with feeling. »

Charlie Waller.

Pour aller plus loin : un article de Fred Bartenstein, très détaillé (en anglais).

Page rédigée par Mathilde Cousin

A découvrir...

 

Référence : The Bluegrass Songbook by Pete Wernick / Oak Publications 1976.

« Avant tout, tu dois travailler sur ton son propre grâce auquel les gens te reconnaitront, que ce soit dans ton chant ou dans ton jeu.
First, you have to work on a sound with your singing and with your music to where the people will recognize you. » 

Lester Flatt

Accueil  |  Contact & Infos