Quelle est la vraie différence entre Old Time et Bluegrass ?

Le violoniste britannique Chris Haigh fait une petite conférence d'un quart d'heure sur le sujet, fort pertinente je trouve.

(je vais publier aussi le lien dans la rubrique "Bluegrass & Cie" pour maintenir l'équilibre.

https://www.youtube.com/watch?v=0qNgkuTlapw

Commentaires

  • décembre 2022 modifié

    [Voici un long commentaire de notre cher Éric Allart, attention, c'est du lourd !]

    Les 15 minutes de la vidéo du « fiddle channel » entendent répondre à la question « Quelle est la vraie différence entre le Old Time et le Bluegrass ».

    La démonstration sur un plan en quatre parties. 1. Les origines irish-scots du Old time et son évolution jusqu’en 1945. 2. Monroe, naissance officielle, caractérisation du Bluegrass. 3 Jazzgrass ( ??). 4. Bilan contemporain des interactions avec les autres genres et les pratiques.

    La généalogie de la première partie est juste, avec une lacune, et pas des moindre, où l’auteur ne semble connaitre que les string bands à visée dansante. Or, il évacue ainsi les brother duets, le sacred harp à dimensions variables, les complaintes et ballades qui constituent un énorme répertoire d’une toute autre nature. (https://www.youtube.com/watch?v=szuiPWgbN6I)

    Les Blue Sky boys n’ont pas la dimension rugueuse et interminablement répétitive qu’il utilise dans sa typologie. Et pourtant c’est du Old Time. (https://www.youtube.com/watch?v=ax3K2GJTpUA)

    Quand Dirk Powell fait chanter sa chérie sur « Keys to the kingdom », je ne suis pas certain non plus que l’on tape des mains et des pieds sur les planches du front porch.

    Dans la seconde partie, et c’est un fiddler qui parle, il tend à minorer la dimension virtuose et fine du Old time en l’opposant au « smooths » improvisations et ornementations du Bluegrass. Il se rattrape en citant sa collègue d’un avis différent. Ecouter la finesse et la vélocité d’Eck Robertson sur « Sally Goodin’ » en 1922 devrait inspirer un peu moins de condescendance. (https://www.youtube.com/watch?v=C_B641pwY14)

    Je n’accepte pas non plus la simplification abusive Old time égal répertoire varié de faits divers, murders ballads, vie rurale contre Bluegrass coincé du cul avec une exigence morale un peu réac. Flatt et Scruggs ont imposé dans les années 50 une « cheatin’ song » : I’m gonna sleep with one eye open. Il y a dans le répertoire de Jimmy Martin des grivoiseries légères. Ca manque de perspective à long ou à moyen terme.

    Alors certes, les deux genres ont leurs spécificités distinctes. Mais où classer les Stanley brothers dans cette affaire ? Le banjo de Ralph est bien Bluegrass, mais il imposait du clawhammer dans ses sets. (https://www.youtube.com/watch?v=iWCtTdpGFWE) Et quand Monroe clogg en 1992 sur la scène de Dore L’Eglise, on ne serait plus dans le Bluegrass ?

    Même remarque pour les jams actuelles, que tout le monde ici a pratiqué. J’en connais peu labellisés bluegrass qui jamment exclusivement debout, et encore moins qui se produisent avec une cravate sur scène. Quand aux tenants des formes les plus progressives, j’en sais capables de rester vingt minutes ou plus à se repasser les plats sur un instrumental assis à l’ombre d’un tilleul chez Mino. Et le Old time n’a rien à voir dans l’affaire.

    Éric Allart

  • Long commentaire plein de références comme d'habitude , on reconnait l'érudition légendaire du Bonhomme.

    Je n'ajouterai qu'une chose , Ralph Stanley qualifiait lui-même sa musique de " Mountain Music" et non de Bluegrass ( on peut retrouver ça dans des interviews & articles sur le sujet )

    Skip😎

  • C'est exact, Doc Ralph parlait de "Mountain Music" et Monroe, dans les débuts, avait bien évidemment dénié aux Stanley Bros le droit à l'appellation "bluegrass". Mais il faut dire qu'il le déniait à tout ce qui n'était pas ses "Bluegrass Boys".

  • De toute façon, quand on se mêle de "définir" un style de musique ou même la production d'une unique formation, on ouvre la porte à un joli paquet d'embrouilles, dans tous les cas sans exception.

  • c'est bizarre, il me semblait bien avoir posté 2 commentaires sur ce sujet (ainsi que Phil 57). J'ai rêvé ou trop réveillonné?

  • 2 janv. modifié

    En fait j'ai posté deux fois le lien, une fois dans "Old-time & cie" et une fois dans "Bluegrass & Cie". C'est là-bas que tu as commenté.

    Je vois que cette double publication n'était pas une très bonne idée. D'ailleurs l'autre publication (et tes commentaires avec!) a disparu, désolé.

    (je pensais qu'il y aurait des commentateurs différents sur "Old-Time" mais non.😏)

  • 3 janv. modifié

    On ne fonctionne pas tous de la même façon. Personnellement, j'ouvre le forum et je clique sur "discussions récentes", ce qui m'évite d'avoir à passer en revue les catégories, que je ne rencontre plus que quand je crée une nouvelle discussion. Et à ce moment-là, je suis bien d'accord avec plusieurs d'entre vous, les catégories ne me semblent pas toujours pertinentes (désolé, Ti Pierre) !

  • La VRAIE différence entre Old Time & Bluegrass ( avec humour .......à prendre au second degré , comme il se doit 😅)

    Bonne lecture !


    Skip😎

  • Excellent! Belle tranche de rigolade pour entamer 2023😉

  • Pareil!😎

  • Mon préféré c'est:

    If the girlfriend isn’t murdered by the third verse, it ain’t Bluegrass😊

  • 4 janv. modifié

    Oui, ça me rappelle la chanson racontée à La Roche par Ned Luberecki (je ne suis pas sûr de l'orthographe), le banjoïste de Chris Jones, où tout le monde meurt, même le docteur...

  • j'aime bien aussi la remarque d'un contributeur :"BG musicians know the tune when it starts; OT musicians know the tune by the time it’s done."😉

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.