A Conversation With Bronwyn Keith-Hynes

29 oct. modifié dans Bluegrass & Cie

Commentaires

  • Je viens tout juste de regarder cet interview. Il est très intéressant d'entendre Bronwyn raconter la création de l'album.

    On vient d'avoir à la maison une jeune violoniste de la CBA (pas musicienne professionnelle et sans vocation de l'être) qui étudie à Vienne (AUT) pour un semestre universitaire. Elle a vécu 5 mois à Nashville cette année et comme elle en parle, on comprend très bien comment Bronwyn a été amené à créer cet album. C'est musique, musique, musique, chez les uns ou les autres pendant la journée et dans les bars et salles le soir, où public et artistes se connaissent et se mélangent pour jouer. Enfin, c'est tous les soirs de la semaine car la plupart sont sur la route le weekend avec leurs autres formations.

    Un bel exemple, c'est le groupe East Nash Grass avec Cory Walker (bjo, à La Roche avec Ronnie Bowman, et frère de Jarrod du Billy Strings Band), Harry Clark (mdn, gtr - IBMA momentum instrumentalist award and depuis peu avec Dan Tyminski), Maddie Denton (fdl, aussi depuis peu avec Dan T), James Lee (gtr, mdn - sur l'album de Bronwyn et mentionné dans l'interview), Gavin Largent (dbr - ex Blue Highway et Dailey & Vincent). On trouve ces musiciens un peu partout et dans tous les boeufs. C'est dans ce milieu que Bronwyn a passé son temps à Nashville, même si elle est assez occupée depuis un an avec Molly. East Nash Grass joue tous les lundis à Dees dans East Nashville, même si c'est plus compliqué depuis que Harry et Maddie joue avec Dan.

    Pour l'anecdote, j'ai vu Dan Tyminksi Band à Raleigh. C'est parfait et les puristes vous diront que c'est la thèse de ce que doit être un groupe de Bluegrass. C'est vrai, c'est parfait dans le sens où tout est en place, pas un cheveu qui dépasse, les transitions sont comme il faut, mais j'ai trouvé un peu tout sur le même tempo et dans le même registre et ça ne m'a pas emballé plus que ça. Rien à voir avec l'effet Golden Highway ou Billy Strings, où il y a la créativité, la fugue et l'énergie en plus. Ou même Special Consensus qui m'étonne à chaque fois, aujourd'hui avec Greg Blake et Michael Prewitt, excellent jeune mandoliniste).

    Aussi pour l'anecdote, Bronwyn m'a offert son CD mais j'ai payé 12 euros de taxes lors de sa réception. Va savoir comment les douanes fonctionnent. Il est excellent et je l'écoute souvent.

    En tout cas, merci pour le lien, j'ai bien aimé.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.